top
logo

Hébergement / Gite

Se connecter




Accueil - L'Edre - Le Comblement
Le comblement de l'Erdre PDF Imprimer Envoyer

Le comblement de l'Erdre


Cela fait bien longtemps que la traversée de l'Erdre dans Nantes est jugée dangeureuse pour l'hygiène publique.

 

<<boueuse, stagnante, épaisse, mal-saine la rivière de l'Erdre est paresseuse >> écrit Dubuisson-Aubenay en 1636 dans ses Itinéraires de Bretagne.

 

En 1724, des actes de mairie sur les encombrements de l'Erdre se font plus précis et dénoncent la malpropreté des cales, rues et venelles de tout quartier, encombrées d'immondices que la pluie entraine à la rivière.


 

 Vue de l'Erdre. Rivière peu propre,
surchargée de détritus

 

En 1859, c'est toujours le même son de cloche. Une commission est chargée de se prononcer sur un projet d'assainissement et d'agrandissement de la ville de Nantes et la rectification du chemin de fer d'Orléans au moyen de la dérivation du canal de l'Erdre et de la suppression du bras Brancas.

 

Rapport de la commission

 

"L'infection des eaux de l'Erdre dans la traversée de Nantes a éveillé depuis quelques années les préoccupations de l'opinion publique.

En présence des condiftion de force majeur inhérentes d'une part au développement de la population et de l'industrie, et d'autre part, à la communication directe de l'Erdre avec les égouts chargés de matières fécales, de résidus de tanneries, de liquides ammonaciaux et goudronneux, d'eaux menagères etc...

0n peut dire que ce cours d'eau constitue pendant les périodes de sécheresse et de chaleur un véritable cloaque, en réalité un prolongement des conduites de latrines de tout un quartier populeux."

 

Ainsi le projet du détournement de l'Erdre est beaucoup plus ancien que celui des comblements de la Loire. Peu satisfaisant, le projet de 1866 n'est pas retenu, mais d'autres études sont faites:

   en 1894 par l'adjoint au maire,

   en 1914 par le service maritime

toutes motivées par un souci de salubrité publique

 

En 1934, on hésite encore à combler l'Erdre. Les vedettes et les bâteaux de plaisance utilisent son cours plutôt que le tunel, et le remblaiement des bras de la Loire absorbe de grosse quantité de sable.

 

Puis naissent divers projets:


   Créer une gare routière en surface,

   aménagée une chaussée souterraine.


         

 Le chantier dans le lit de l'Erdre, au niveau
de l'ancienne écluse, en octobre 1940

 

 Travaux d'aménagement sur le lit
de l'Erdre, octobre 1940


A propos de ce quartier, le conseil municipal souligne encore en 1935 <<son aspect peu popre à susciter le tourisme avec la stagnation d'eau aujourd'hui sans débit, surchargée de détritus, et le mauvais entretien d'ouvrages condamnés à disparaître>>.

 

Inquiète devant la pollution constante de la rivière, la ville décide finalement son comblement le 15 novembre 1937.

 

Le comblement commence en mars 1938. En octobre 1940, la Ville et les Ponts et Chaussées s'accordent sur la démolition des ponts de l'Erdre, tandis, que les chomeurs sont employés sur les chantiers de terrassement. Les travaux se poursuivent tout au long des années 1941 et 1942.

 

          

 Le chantier dans le lit de l'Erdre,
au niveau
de l'ancienne écluse, en octobre 1940

 

L'ancien quai des tanneurs et
le lit de l'Erdre
en cours d'aménagement en octobre 1940
 

 
100_2982.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités en ligne

bottom

Valderdre.fr - La vallée de l'Erdre....