top
logo

Hébergement / Gite

Se connecter




Accueil - L'Edre - Le Détournement
Le détournement de l'Erdre PDF Imprimer Envoyer


Le détournement de l'Erdre

En 1925, l'Erdre est intégré dans les grands travaux du port de NANTES. Le ministère des Travaux publics ayant donné la priorité au comblement des bras nord de la Loire, la ville reprend à son compte le chantier de l'Erdre.

Les travaux sont payés dans le cadre du plan Dawes pour les réparations de guerre 14-18.

 

Durant l'été 1927, le conseil municipal doit donner son aval au projet afin que les délais administratifs ne soient pas dépassés.

 

L'année 1928 est occupée à la mise au point détaillée du financement, aux appels d'offres et à la définition précise des travaux. Ceux-ci commencent dès la fin de l'année suivante.

 

En ce qui concerne le détournement, deux opérations doivent être menées à bien.

 

1) Le creusement d'un tunnel, depuis le bassin Ceineray jusqu'au Canal Saint-Félix, en passant sous les cours Saint-André et Saint-Pierre puis sous la place de la Duchesse Anne.

 

2) l'aménagement du canal Saint-Félix avec barrage éclusé.

Les travaux sont rondement menés, puisque un peu plus de quatre ans suffisent pour la réalisation.

 

Deux entreprises réalisent le tunnel, long de 740m. L'entreprise Karl Brant construit le souterrain de 550m qui passe sous les cours. Surmonté d'une voute circulaire, il a une largeur de 7.90m, ce qui impose un passage à sens unique.

 

Cette solution est finalement retenue car moins onéreuse qu'une double voie. Toutefois, une zone d'évitement est prévue au milieu du tunel.

 

Les établissements Ducos de Nantes, réalise la construction de la galerie couverte sous la place de la Duchesse-Anne, de section rectangulaire et large de 8.50m.

 

Les travaux du bras Saint-Félix, font également intervenir 2 entreprises nantaises, l'entreprise Bernard, pour tout ce qui est maçonnerie, et les établissements Paris, pour les ouvrages métalliques de l'écluse.

Au niveau de l'Erdre, ce bras est transformé en un vaste bassin à flot de 3.5ha, avec terre-pleins autour récupérés par le comblement de la partie Est. Il communique avec la loire par une écluse de 50m de longueur utilie, sur 7m de large, fermés par deux portes métalliques installées en 1932.

 

Ces portes de 8m sur 8m et de 70cm d'épaisseur pèsent pres de 17 tonnes chacune. Elles se lèvent verticalement ce qui est une première en France.

 

La mise en eau du canal est effectuée le 24 mars 1934, et le 5 avril, l'ouvrage est inauguré officiellement.

 

 << Ce barrage écluse protègera désormais la vallée de l'Erdre et les bas quartiers de la ville contre les crues de la Loire jusqu_à la cote plus 10, supérieure de plus d'un mètre à celle que donnerait aujourd'hui la grande cruie de 1910.

 

les travaux qui on exigé l'extraction de 123 000m3 de déblais, dont 75 000 de rocher, et la mise en oeuvre de 46 000m3 de maçonnerie, ont présenté des difficultés du fait surtout de la grande profondeur de l'ouvrage sous le niveau de la rivière et du fleuve, de son exécution en plein centre ville, et de reprises en sous-oeuvre sous les monuments aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918, sous la chaussée du quai de Richebourg et sous les voies ferrées de la Compagnie d'Orléans.

 

 

 

 Entrée du tunnel après
l'achèvement des travaux.

 Détournement de l'Erdre. Entrée du tunnel côté Ceinerey pendant le chantier

 Détournement de l'Erdre. Creusement du canal Saint-Félix sous la place de la Duchesse Anne en mai 1930


   

 Construction de la voute du futur canal
Saint-Félix en décembre 1931

 

 Inauguration du tunnel de l'Erdre
le 5 avril 1934

 

 
dscn0223.jpg

Qui est en ligne ?

Nous avons 21 invités en ligne

bottom

Valderdre.fr - La vallée de l'Erdre....